Lifestyle

Retour sur… mon premier Escape Game !

La semaine dernière, j’étais invité par le biais de mon travail à mon premier Escape Game. Pour l’occasion nous étions attendus chez Prizoners, un espace qui se situe près de Châtelet et propose 4 salles et scénarios différentes : Prison de la Bastille, Université de la Sorbonne, Protocole Hawaï et Palais de l’Elyseum (celle que j’ai testé !).

Tout d’abord, commençons par le commencement : un Escape Game, en quoi cela consiste ? Enfermé dans une salle, vous disposez de 60 minutes pour résoudre des énigmes et réussir à sortir. Dans notre cas, le but était d’aider notre allié du futur à renverser une intelligence artificielle impitoyable (avec en bonus, un casque de réalité virtuelle pour nous « aider »)Découverte Escape Game Prizoners Paris

Du coup, que fallait il retenir de cette première expérience ? Quelques conseils…

Communiquez !

Lors de votre escape game, la clé de la réussite sera la communication avec les autres membres de votre équipe. En effet, vous verrez très rapidement que de petits groupes de réflexion risquent de se créer. Or, les questions, trouvailles, réponses des uns peuvent inspirer et aider à résoudre les énigmes des autres. Bref, n’hésitez pas à vous parler et à échanger tout ce qui se passe avec les autres membres de votre équipe, d’autant que ces derniers auront souvent plus de recul que vous.

Une heure ça passe très (très) vite

Étonnement, on se laisse très vite prendre au jeu des missions qui nous sont confiées. Peut être parce que le temps est limité et que tout se passe en accéléré. Mais ne négligez pas les moindres détails. En effet, mieux vaut “perdre” un peu de temps à tout lire jusqu’au bout (indices, affiches, instructions etc) plutôt que de lire en diagonale et s’apercevoir plus tard qu’il faut tout reprendre à zéro parce qu’on est passé à côté de quelque chose.

N’ayez pas peur de vous tromper

Même si vous aurez parfois l’impression de devenir fou (ou d’être complètement débile), les hypothèses les plus farfelues comme les plus simples peuvent s’avérer payantes. N’ayez pas peur de tester et de vous tromper. De même, pas d’inquiétude concernant votre capacité à pouvoir participer ou non à un escape game. Ne vous sous estimez pas, vous risqueriez de vous surprendre !

Pratiquez !

Tout ceux qui s’étaient déjà prêtés au jeu étaient d’accord pour dire que le premier Escape Game est toujours le plus difficile. Dès le second, on retrouve une certaine logique et des réflexes qu’on n’aurait pas eu avant. Ca tombe bien puisque je n’ai plus qu’une envie : en refaire un !

Moi qui pensait que ça ne serait pas du tout mon truc, j’ai été séduite et je trouve l’idée très sympa pour un team building par exemple.

1604 – Blog Lifestyle Paris

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply